Acquisition talents

Section carrières performante et au goût du jour – 10 points à retenir

Comme je vous le mentionnais dans mon récent article «Lâchez Facebook et occupez-vous de votre section carrières web», j’ai constaté, en faisant une recherche Google rapide sur les meilleures pratiques des sections carrières, que les articles dataient et ne tenaient pas compte du phénomène Web 2.0 ni des médias sociaux.

Alors,  j’ai décidé de vous offrir une série de billets sur les 10 points à retenir pour réussir sa section carrières.

Les employés que vous recherchez veulent aujourd’hui bien plus qu’une paie et des bénéfices. Lire la suite

Commenter

Lâchez Facebook et occupez-vous de votre section carrières Web

Chris Powell publiait récemment une nouvelle étude de KubasPrimedia, qui suggère que les annonceurs qui misent sur les médias sociaux comme outil pour vendre leurs produits et accroître la loyauté à leur marque investissent au mauvais endroit. Lire la suite

Commenter

Quand l’arrogance devient de l’inconscience !

Entre deux billets sur le discours d’Obama, je ne peux pas m’empêcher… d’écrire sur ce que je viens de lire dans le journal Les Affaires du 19 février 2011. Lire la suite

Commenter

World Business Forum 2010 5e partie

5 conseils de GRANDS leaders

A.G. Lafley était président et CEO de Procter & Gamble.  Sous son règne, les ventes ont doublé, les profits quadruplé et la valeur marchande de Procter & Gamble est passé à 100 milliards de dollars et ce, en se concentrant entre autres sur le consommateur et  l’innovation.

Il nous a raconté l’histoire de John Silage, un modeste commis de l’IRS (Internal Revenue Service : administration américaine chargée des impôts). John était tout simplement indigné depuis moult années de constater que plusieurs des noms des enfants à charge déclarés sur les formulaires d’impôts étaient des plus étranges. On y retrouvait en effet des noms d’animaux et même d’objets – comme «Fluffy» et« Chair». Fatigué d’avoir le sentiment de se faire léser, John a suggéré à son patron d’apporter une légère modification au formulaire.  Tout simplement demander le numéro d’assurance sociale des personnes à charge plutôt que de demander  leur nom.   Son patron trouva l’idée dérangeante car il fallait refaire tous les formulaires ! Pourquoi changer quelque chose qui fonctionne, après tout, personne ne s’était plaint ? Contre tout bon sens, il a fallu attendre plusieurs années et un autre patron avant que l’idée soit mise en application. Que s’est-il passé lorsque cette idée toute simple a finalement vu le jour ? Et bien, croyez-le ou non… ce sont  7 millions d’enfants qui ont disparu des États-Unis dans l’espace d’une nuit ! Lire la suite

Commenter

L’ère du nouveau recruteur

Dans une édition récente du Wall Street Journal, on demandait aux grandes entreprises de partager leur méthode de recrutement auprès des meilleurs candidats passifs.  La majorité des répondants ont dit privilégier la personnalisation dans leur approche plutôt que de bombarder les candidats d’informations sur l’entreprise.  L’engagement et l’implication du gestionnaire-embaucheur dans son travail réussissent davantage à démontrer la valeur de l’entreprise et à convaincre les meilleurs candidats passifs.

En utilisant cette approche, voici maintenant 10 facteurs déterminants qui mettront toutes les chances de votre côté.

  1. La compatibilité. Dès le départ, il est important de reconnaître les vraies motivations et les intérêts du candidat afin de s’assurer que l’emploi corresponde à ses attentes.  S’ils ne sont pas compatibles, la tâche sera difficile.
  2. L’élasticité du poste.  L’offre doit être élastique.  Pour un poste de gestionnaire, l’aspect élastique pourrait être une plus grande équipe ou un projet de plus grande envergure.  Pour un poste de bureau, l’élasticité pourrait prendre la forme d’équipements technologiques de pointe, ou encore de formations ou d’un développement des compétences.  Pour un cadre, l’élasticité pourrait être le développement d’un nouveau marché ou la prise en charge d’un nouveau défi.
  3. L’avenir.  La vision à long terme est un aspect stratégique important dans le recrutement d’un bon candidat passif.  On doit démontrer les opportunités qui s’offriront à lui s’il choisit le parcours de la croissance professionnelle.
  4. La chance de laisser sa marque.  Le travail est important.  Certains candidats n’opteront pas pour le titre ou le gros salaire s’ils reconnaissent une occasion de contribuer à un projet qui leur permettra de laisser leur marque. Lire la suite
Commenter