Marque employeur

Votre marque : votre plus puissant atout d’attraction – votre section carrières doit la refléter.

La section carrières est malheureusement trop souvent traitée avec moins d’égard qu’elle ne le mérite. Bien qu’il s’agisse généralement de l’une des sections du site Web corporatif la plus visitée, pourquoi est-elle alors négligée par les services du marketing ou des communications? Lire la suite

4 Commentaires »

Section carrières performante et au goût du jour – 10 points à retenir

Comme je vous le mentionnais dans mon récent article «Lâchez Facebook et occupez-vous de votre section carrières web», j’ai constaté, en faisant une recherche Google rapide sur les meilleures pratiques des sections carrières, que les articles dataient et ne tenaient pas compte du phénomène Web 2.0 ni des médias sociaux.

Alors,  j’ai décidé de vous offrir une série de billets sur les 10 points à retenir pour réussir sa section carrières.

Les employés que vous recherchez veulent aujourd’hui bien plus qu’une paie et des bénéfices. Lire la suite

Commenter

Lâchez Facebook et occupez-vous de votre section carrières Web

Chris Powell publiait récemment une nouvelle étude de KubasPrimedia, qui suggère que les annonceurs qui misent sur les médias sociaux comme outil pour vendre leurs produits et accroître la loyauté à leur marque investissent au mauvais endroit. Lire la suite

Commenter

World Business Forum 2010 5e partie

5 conseils de GRANDS leaders

A.G. Lafley était président et CEO de Procter & Gamble.  Sous son règne, les ventes ont doublé, les profits quadruplé et la valeur marchande de Procter & Gamble est passé à 100 milliards de dollars et ce, en se concentrant entre autres sur le consommateur et  l’innovation.

Il nous a raconté l’histoire de John Silage, un modeste commis de l’IRS (Internal Revenue Service : administration américaine chargée des impôts). John était tout simplement indigné depuis moult années de constater que plusieurs des noms des enfants à charge déclarés sur les formulaires d’impôts étaient des plus étranges. On y retrouvait en effet des noms d’animaux et même d’objets – comme «Fluffy» et« Chair». Fatigué d’avoir le sentiment de se faire léser, John a suggéré à son patron d’apporter une légère modification au formulaire.  Tout simplement demander le numéro d’assurance sociale des personnes à charge plutôt que de demander  leur nom.   Son patron trouva l’idée dérangeante car il fallait refaire tous les formulaires ! Pourquoi changer quelque chose qui fonctionne, après tout, personne ne s’était plaint ? Contre tout bon sens, il a fallu attendre plusieurs années et un autre patron avant que l’idée soit mise en application. Que s’est-il passé lorsque cette idée toute simple a finalement vu le jour ? Et bien, croyez-le ou non… ce sont  7 millions d’enfants qui ont disparu des États-Unis dans l’espace d’une nuit ! Lire la suite

Commenter