Réflexions

Le bouche à oreille… meilleur que la publicité?

Dans son livre intitulé Contagious: Why Things Catch On, l’auteur Jonah Berge précise quand et comment le bouche à oreille est meilleur que la publicité traditionnelle.

« Plusieurs recherches démontrent que le bouche à oreille est plus efficace que les autres techniques de marketing.  Qu’il soit comparé à la publicité traditionnelle, à des mentions de presse ou à des événements promotionnels, le bouche à oreille est plus utile pour créer des nouveaux utilisateurs et des clients.  En fait, McKinsey suggère que « le bouche à oreille génère plus de deux fois le nombre de ventes qu’une publicité payée dans des catégories aussi diverses que les soins de la peau et les téléphones portables.»

 

Selon Johan, deux raisons qui font que le bouche à oreille est meilleur  :

1) Confiance

Ce n’est pas étonnant que nous fassions plus confiance à nos amis qu’aux publicités.  Ces dernières affirment toujours que le produit est bon.  « 9 parmi 10 dentistes recommandent le nouveau dentifrice Éclat Blanc. »  « Les critiques qualifient le film Explosion d’Astéroïde 7 du meilleur film de l’année. »   Sauf que nous n’avons pas tendance à croire les publicités,  puisqu’elles affirment toujours que le produit est bon.

Nos amis, par contre, diront les choses comme elles le sont.  Ils nous diront si le produit est bon ou mauvais, et ainsi nous serons plus aptes à faire confiance à leurs recommandations.

2) Publicité mieux ciblée

Le bouche à oreille est mieux ciblé.  Disons que votre entreprise vend des bâtons de golf.  Afin de cibler votre message à vos clients potentiels, vous voudriez peut-être faire de la publicité dans une revue de golf.  Mais même si certains lecteurs cherchent à se procurer des nouveaux bâtons, il se pourrait que cela ne soit pas le cas pour tous.  En fin de compte, il y a un certain gaspillage de fonds publicitaires.

Le bouche à oreille est beaucoup plus ciblé.  Personne ne vous parlera d’un excellent site web où l’on vend des vêtements de bébé si vous n’avez pas d’enfants.  Les gens aborderont avec vous des sujets qui correspondent plus ou moins à vos intérêts.  Le bouche à l’oreille agit à titre de projecteur dans un réseau social qui tente de repérer les personnes les plus intéressées par une information particulière.

Il poursuit en se posant la question suivante :

Alors, le bouche à oreille est-il toujours meilleur?

Pas tout à fait.

D’abord, il est plus lent.  Pensez à un jeu de téléphone où il y a plusieurs joueurs.  Les médias sociaux et la communication en ligne ont forcément accéléré la diffusion de l’information.  Mais le bouche à oreille est toujours transmis d’une personne vers une autre de façon séquentielle, alors il faut du temps pour que le message se propage.

Et

Deuxièmement, le bouche à oreille est efficace si les gens se parlent.  Le bouche à oreille peut être très efficace mais cela dépend si les gens partagent l’information.  La présence sur les médias sociaux ou l’affichage périodique sur le Web ne suffisent pas.  Afin de faire parler de vous, de votre entreprise ou de votre idée, il vous faut d’abord comprendre pourquoi les gens se parlent et partagent entre eux-mêmes.

Il conclut :

Alors lequel est meilleur, le bouche à oreille ou la publicité?

Cela dépend.

Alors, comment cela s’applique à la publicité de recrutement?

Il y a trois éléments essentiels au sourcing  :

  1. La portée : vous devez atteindre suffisamment de personnes afin d’avoir à votre disposition une bonne sélection de candidats. 
  2. La pertinence : vous voulez privilégier la qualité et non la quantité.
  3. Le délai d’embauche : plus longtemps le poste est à combler,  plus élevés seront les coûts de productivité et de perte de revenus.

Bien que le bouche à oreille soit très efficace, surtout lorsque vous jouissez d’une bonne réputation, la publicité, l’approche directe et les recommandations constitueront une  stratégie de recrutement optimale.

Pour lire l’article en entier, en version originale anglaise, cliquez ici.  Et pour voir comment le bouche à oreille et la publicité peuvent contribuer à optimiser vos efforts de recrutement, pensez autrement et faites appel aux experts d’Illico Hodes 514 874-0210 poste 222

 

Commenter

Is Word of Mouth Better Than Advertising?

Jonah Berger author of Contagious: Why Things Catch On writes about when and how word of mouth is better than traditional advertising.

A great deal of research finds that word of mouth is more effective than other types of marketing. Whether compared to traditional advertising, media mentions, or promotional events, word of mouth is more useful in creating new users and customers. Indeed, McKinsey suggests that “word of mouth generates more than twice the sales of paid advertising in categories as diverse as skincare and mobile phones.”

According to Jonah, word of mouth is better due to two main reasons:

1) Trust

Not surprisingly, we trust our friends more than we trust ads. Ads always say the product is great. “Nine out of ten dentists prefer new Shiny White toothpaste.” “Critics agree that Blastoids 7 is the best movie of 2013.” But because ads always say the product is wonderful, we tend not to believe them.

Our friends, however, will tell it to us straight. They’ll tell us if the product is good, or bad, and as a result we’re more likely to believe their recommendation.

2) Better Targeting

Word of mouth is also more targeted. Say your company sells golf clubs. To target your message at potential customers, you might advertise in a golf magazine. But while some of the magazine’s readers might be in the market for clubs, many may not be. So in the end, some of the ad dollars are wasted.

Word of mouth is much more focused. No one’s going to talk to you about a great baby clothes website if you don’t have a baby. People only tell you about things that they think are at least somewhat relevant to your interests. Word of mouth is like a searchlight that goes through a social network, finding the most interested receivers for a given piece of information.

He then goes into asking:

So is word of mouth always better?

Well, not quite.

First, it’s slower. Think of a long line of people playing a game of telephone. Social media and online communication have definitely sped the diffusion of information. But word of mouth still moves from person to person, sequentially, so it takes time to spread.

and

Second, the effectiveness of word of mouth depends on getting people to talk. Word of mouth can be highly effective, but whether it is or not depends on whether people actually spread the word. It’s not enough just to be on social media or post things once in a while. To get people to talk about you, your business, or your idea, you need to understand why people talk and share in the first place.

Finally he concludes:

So which is better, word of mouth or advertising?

It depends.

So, how does this apply to recruitment advertisement?.

 

Three things are essential in recruitment sourcing:

  1. Reach, you need to reach enough people to have a decent choice.
  2. Relevancy, you want quality not only quantity.
  3. Time to hire, the longer the chair is empty, higher is the cost, in productivity and revenue loss.

While word of mouth can be very efficient, especially if you have a good reputation a combination of advertising, direct approach and referrals is an optimised sourcing strategy.

To read the whole article click here and if you would like to go over ways that both word of mouth and advertising can benefit your recruiting efforts call us at 514 874-0210 ext. 222

Commenter

Réflexion sur le passage à la retraite

Je fais souvent référence à la Maison des Leaders dans mes articles précédents.  J’ai la chance d’en faire partie et de participer à leurs groupes de réflexion dont les sujets nous font voir les choses sous un angle différent.  Bien que nous ne soyons peut-être pas encore à l’aube de notre passage au monde de la retraite, nous connaissons des collègues, des amis, des employés qui eux y arriveront bientôt.  Je vous invite donc à lire et à partager ce qui suit pour, comme dit si bien Rémi, contribuer à ajouter de la vie aux années.

Merci et bonne lecture!

Céline

 

« J’ai choisi que mes dernières années de vie active soient les plus belles », tel a été le commentaire qu’une gestionnaire de la fonction publique m’a livré à la suite d’une conférence que j’avais offerte. Cette affirmation a trouvé écho en moi.
Cette femme m’a fait réfléchir à la réalité que vivent ces personnes en fin de carrière. Souvent, elles sont face à quatre situations : Lire la suite

Commenter

En primeur, Serge Marquis blogueur invité, lance la nouvelle chronique de l’égo, inspirée de son plus récent livre : PENSOUILLARD LE HAMSTER !

Pourquoi cette chronique sur notre blogue marketing employeur ?

Chez Illico Hodes notre rêve est d’aider les organisations à devenir de meilleurs employeurs. Pour être un meilleur employeur, il faut devenir de meilleurs leaders.

Pour être un meilleur leader, il faut d’abord être un meilleur être humain. C’est la prémisse de La Maison des Leader fondée par Rémi Tremblay, dont j’ai le bonheur de faire partie.
Lors de notre voyage initiatique au Népal, organisé par Rémi l’an dernier (qui avait pour thème le bonheur tranquille) nous avons rencontré le grand patron des moines bouddhistes, petit-fils de Dilgo Khyentsé Rimpotché, maître spirituel de Mathieu Ricard. Nous lui avons alors posé la question suivante :
Quelle-est la plus grande qualité d’un leader ?
Et de réfléchir longuement avant de répondre «Avoir un esprit calme.»

Trop souvent nous rencontrons des dirigeants avec un ego démesuré… qui oublient d’agir pour le sens commun. En revanche, nous savons très bien que l’ego n’est pas que l’affaire des patrons. Nous sommes tous perturbés par notre ego qui cultive l’envie, le jugement, l’anxiété, la colère… au quotidien. Nous aspirons tous à un degré de tranquillité pour un bonheur intérieur durable.

Pourquoi une chronique de l’égo?

Pour un avenir meilleur. Pour cesser d’être des babouins! Pour conduire au silence le hamster Pensouillard en nous. Pour nous offrir une tribune vivante que Dr Serge Marquis a si généreusement accepté d’animer.

Voici notre chance d’étendre la conversation, de créer le mouvement, d’assoupir notre Pensouillard. Osez vos commentaires. Osez vos questions. Amorcez la conversation et partagez cette chronique avec vos amis, vos collègues et… oui … vos patrons !

…merci infiniment, très cher Serge, de partager et d’engager la conversation.

Alors sans tarder, je vous invite à lire la toute première chronique de l’égo.

Céline

 

 

Commenter

Chroniques de l’ego #1. Qui a peur?

Serge Marquis

Nous sommes à une époque où l’information circule à haute vitesse et en quantités presque indigestes. Chaque jour, d’innombrables sujets dits d’actualité sont abordés par la télévision, la radio, les journaux et autres média. Des sujets de plus en plus complexes, abstraits et difficiles à saisir pour les non initiés. On nous informe vingt quatre heures sur vingt quatre de changements affectant nos environnements politiques, sociaux, économiques, climatiques, géo-physiques, etc. Submergés de scandales politiques et économiques qui ont des répercussions jusque dans nos fonds de retraite, on se sent dépassés, manipulés, exploités. On a l’impression de ne plus avoir la maîtrise de son existence, de l’avoir perdue; mais, au fait, l’a-t-on déjà eue? Nous sommes sans cesse exposés à un bombardement d’images et de mots qui provoquent une forme insidieuse de peur; nous baignons dans la peur. La peur fait vendre, elle nous garde rivés à nos écrans de toutes sortes, elle fait faire des millions à des individus ou des compagnies, mais d’où vient cette peur? À quoi sert-elle? Est-elle toujours justifiée? Lire la suite

5 Commentaires »

C’est simple, cessez de vous comporter en babouin!

Je viens tout juste de terminer la lecture de Pensouillard le hamster du Dr Serge Marquis, reconnu comme «médecin de famille des organisations» par la revue Commerce. Un livre à lire absolument qui s’inscrit dans la même lignée de mon article précédent  Y a-t-il trop d’écho… ou d’égo sur la ligne?

Je l’ai tellement aimé que je vais l’offrir à plusieurs personnes de mon entourage. J’ai même fait promettre à Gilles, mon conjoint, de le lire.  J’essaie ici de piquer votre curiosité, de vous donner le goût de le lire, mais surtout j’essaie d’en faire le plus d’adeptes possible pour le mettre en pratique…
Ensemble, créons le mouvement!!! Lire la suite

10 Commentaires »

Contribuer aux médias sociaux… oui ou non ? Pour engendrer de la reconnaissance ?

Cela fait longtemps que j’ai publié une rubrique dans ce blog. J’en suis navrée. Je me le fais d’ailleurs reprocher au bureau. Vous savez, c’est tout à fait contraire aux meilleures pratiques. En fait, pour optimiser les bénéfices d’un blogue, dit-on, il faut publier tous les jours! Lire la suite

8 Commentaires »

Les premiers pas d’un changement de culture – 2e partie

Dans son commentaire sur l’article précédent, Pierre Marc demandait justement de lire la suite rapidement… Désolées du délai, vous savez comment le tourbillon de la vie nous emporte parfois.

Même un mois plus tard, nous pensons qu’il est toujours intéressant de dégager les puissants leviers de changement du discours d’Obama sur l’état de l’Union Winning the Future.  Après tout, ce discours se veut porteur du changement et non seulement un événement pour défrayer la manchette des nouvelles!

Dans notre blog précédent nous présentions  quelques extraits du discours où le président Obama exprimait  pourquoi il est important pour les Américains de s’investir, de voir les choses autrement et de changer pour continuer à être des gagnants dans les années à venir.  Le pourquoi fait appel aux émotions et donne un sens à ce qu’on veut faire ou à ce que l’on fait. Il fait appel au côté émotif qui inspire et qui fait agir. Mais on sait aussi que  le côté émotif seul, sans fournir une direction claire, sans faire appel au côté rationnel ne peut favoriser des changements de comportements significatifs. Lire la suite

Commenter

Quand l’arrogance devient de l’inconscience !

Entre deux billets sur le discours d’Obama, je ne peux pas m’empêcher… d’écrire sur ce que je viens de lire dans le journal Les Affaires du 19 février 2011. Lire la suite

Commenter

Les premiers pas d’un changement de culture – 1re partie

Winning the Future, le discours sur l’état de l’Union du président Obama est le meilleur discours qui inspire le changement que j’ai entendu.

Au-delà de la politique…

Assise confortablement devant mon téléviseur, j’ai d’abord été séduite par le discours annuel sur l’état de l’Union prononcé par le président Obama en janvier dernier, puis c’est l’étonnement qui a pris le dessus comme sentiment.  Il venait ébranler plusieurs croyances que j’avais face à ce qu’on peut attendre d’une telle allocution qui s’adresse à la nation américaine.  Rien en commun avec les discours partisans des présidents précédents.  Mais qu’est-ce qui est si différent  dans le discours d’Obama?

 
En relisant le discours avec ma grande amie Jacinthe Bergevin, Lire la suite

12 Commentaires »